Partitions gratuites

Partitions avec contre-chants pour accordéons diatoniques et autres instruments

Les partitions que je vous présente sont écrites pour tout instrument, en tenant compte, bien évidemment, de la tessiture. Il revient aux musiciens de faire le choix de la première ou deuxième voix, d’alterner ou non la reprise du thème principal au gré de leur créativité et des possibilités de leur instrument.

Pour les accordéons diatoniques (sol-do), j’ai écrit des tablatures sur un mode simplifié, en une seule ligne et sans les basses, afin qu’une partition tienne sur une ou deux pages maximum. Il est évident que ce type de tablature est moins visuel que les systèmes les plus courants, mais si vous les connaissez, vous comprendrez sans plus besoin d’explications le système que j’ai choisi : le souligné pour « tiré » ; l’apostrophe (le prime) pour la rangée intérieure ; « g# » pour le sol#, dont l’emplacement est différent selon les instruments… Pour les basses, il convient alors de se référer aux accords indiqués, le rythme de base étant donné par le style du morceau.

Quand il y a une tablature de diato écrite pour le contre-chant (ce qui n’est pas toujours le cas), je n’ai pas systématiquement tenu compte du sens du soufflet en rapport avec les accords, en partant du postulat que les accords sont le plus souvent joués par l’accordéon qui fait le thème principal. Si vous faites un autre choix, il pourra être nécessaire de procéder à quelques adaptations.

Quand les accords de guitare sont écrits, ils ne le sont qu’à titre indicatif, sans tenir compte des « positions » réelles. Les guitaristes sauront se débrouiller avec les notations, voire à enrichir les accords. De même si ces accords devaient être joués sur un clavier.

J’attire particulièrement votre attention sur le procédé qui peut être utilisé qui consiste à jouer un contre-chant en changeant d’octave, ceci souvent pour des raisons de commodité instrumentale. Ce procédé ne fonctionne que dans certains cas, d’une part quand le contre-chant est dit « renversable » (notion que je pourrais expliquer par ailleurs), et d’autre part quand il n’occasionne pas des croisements de voix risquant de créer de la confusion, surtout si les deux instruments ont des timbres similaires. Généralement je le déconseille, mais c’est à voir, et surtout à écouter, au cas par cas.

 

Les contre-chants présentés sont des propositions que vous pouvez modifier, simplifier, complexifier, améliorer. Sans oublier que le folk doit mettre d’abord en valeur une mélodie, des timbres instrumentaux, du rythme, de la bonne humeur et une interprétation créative.

©2019 by Diatonal partitions | Mentions légales | Contact

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now